Biographie et films d'Ahmad Madhar

Ahmad Madhar

Biographie  Photos  Films   Ajouter un commentaire

Biographie d'Ahmad Madhar

Acteur égyptien, surnommé le cavalier du cinéma. Il est né le 6 octobre 1917 dans le quartier D’El Abassia du Caire. Il obtint son diplôme de l’école militaire en 1938, sachant qu'il était de la même promotion que les deux anciens présidents égyptiens, Jamal Abdel Nasser et Anouar El Sadat. A sa sortie de l'école il est affecté à l’infanterie, qu’il quitte plus tard pour rejoindre la légion de la cavalerie. Il va alors se perfectionner au point de devenir le directeur de l’école de cavalerie. Il participa à la guerre de Palestine de 1948.
Ahmad Madhar aimait l’équitation qu’il pratiquait à haut niveau et avait même concouru dans des compétitions internationales. Il avait ainsi remporté plusieurs prix nationaux et internationaux. De même qu’il maitrisait plusieurs langues étrangères, et possédait une importante culture. Il aimait ainsi les rencontres littéraires et artistiques. Il est un des membres fondateurs du club des Harafichs dont Naguib Mahfoud était le président. Le but de ce club qui réunissait plusieurs intellectuels et artistes était de discuter, débattre et d’échanger sur divers questions et sujets.

Sa carrière artistique

C’est ainsi que le réalisateur Zaki Talimat un des membres du club El Harafich va le faire jouer dans une des pièces de théâtre qu’il préparait "La patrie". En raison de sa grande maitrise de l’équitation le réalisateur Ibrahim Azz-Eddine va le choisir pour jouer dans le film "L’apparition de l’islam" en 1951. Il s’en suit sa participation dans le film "Rend moi mon cœur" en 1957, où il va jouer un des seconds rôles avec talent, celui d’un aristocrate rancunier et prétentieux. Le grand succès du film va amener les projecteurs et l’intérêt des autres réalisateurs sur ce nouveau visage et style. Il va alors obtenir les premiers rôles dans de nombreux films cultes comme celui de "La prière du rossignole" avec Faten Hamama en 1959, ou encore "Le victorieux Saladin" avec Nadia Lotfi, Leila Fawzi et bien d’autres vedette de l’époque en 1963. L’acteur va surtout se caractériser par sa grande capacité à incarner des personnages variés et surtout une performance à jouer avec autant d'aisance des rôles dramatiques, comiques, romantiques et s’adaptait tout autant à l’incarnation de personnage historique
Ahmad Madhar va alors renoncer à sa carrière militaire en 1958 pour s’investir davantage dans celui de la comédie. Cet ancien militaire va finir par tourner 135 films, plus d’une dizaine de feuilletons et jouer dans plusieurs pièces de théâtre. Il obtint aussi plusieurs honneurs de ses paires, et des prix comme meilleurs acteurs et interprète.

Sa vie personnelle

Ahmad Madhar est père de 4 enfants, un fils, l’ainé, Chihab Madhar et 3 filles: Iman, Nevine, et Ilham.
Après des complications respiratoires et cardiaques, Ahmad Madhar est décédé à l’hôpital du Caire le 8 mai 2002 à l’âge de 85 ans.

Ajouter un commentaire



Copyright © 2010-2018 L'Egypte en Film Tous droits résèrvés