Madiha Kamel

Biographie  Photos  Films   Ajouter un commentaire

Biographie de Madiha Kamel (مديحة كامل)

Actrice égyptienne, née le 3 Aout 1948 à Alexandrie. Petite elle interprétait déjà certains rôles au théâtre de son école primaire. De même qu’elle fera quelques animations à la radio locale d’Alexandrie. En 1963, avec sa famille elle emménage au Caire. Elle rejoint alors le lycée secondaire Elsounia. Accompagnée et soutenue par sa mère elle se présente à un concoure pour de mannequinat qu’elle remporte. Elle fera quelques défilés pour des couturiers. C’est ainsi que le réalisateur Ahmad Dayae El-Din la remarquera et lui proposera un rôle dans son film. Ravi la jeune Madiha n’hésitera pas un instant à accepter. Mais ce projet tombera à l’eau quand les parents de Madiha refuseront qu’elle fasse actrice et la pousseront à se marier. Elle put poursuivre néanmoins une carrière de comédienne en accord avec son mari. La même année elle obtint son examen de fin d’étude secondaire. Tout en poursuivant ses études à la faculté de lettre, elle put avoir quelques rôles dans des sketches à la radio et participer dans des pièces de théâtre. En 1966 elle décroche un rôle refusé par de nombreuses actrices dans le film "Une fille pas comme les autres". Elle n’aura par la suite que des rôles mineurs. Madiha Kamel va se présenter à un concoure organisé par la télévision égyptienne afin de trouver et choisir de nouvelles actrices. C’est alors le réalisateur Hilmi Rafla qui lui offre un rôle important dans son film "L'enfant de l’Afrique" au côté de Nabila Aabyd en 1970. La même année elle tourne dans le film "Dallal El Missriya" au côté de Majda El Khatib. Ce n’est qu’en 1978 que Kamal Cheikh lui offre enfin le rôle principal qu’elle a attendu plus de dix ans, "Monter vers l’abîme", avec Mahmoud Yassine. Désormais reconnue, il s’en suivra d’autres films où Madiha Kamel est l’héroïne. Elle connaitra le succès surtout pour ses films, "El Aarafa" en 1981 avec Omar Khourchid et "El Salakhan " en 1982, avec Samir Sabri. Après un long parcoure elle était devenu à 32 ans l’une des vedettes du cinéma. Même si ses talents de comédiennes ne furent réellement exploités complètement que dans peu de films et vers la fin de sa carrière. Parmi ses autres films importants: .
-Darb El Hawa avec Ahmad Zaki et Mahmoud Adel Azzizen 1983.
-L’affaire numéro 1 avec Youssef Fakhr Eddin en 1983.
-Les anges avec Kamal El Chanaoui en 1984.
-Les filles de Satan avec Farid Chawki en 1984 .
-Un dossier au mœurs avec Farid Chawki en 1985.
-Ne me détruit pas avec toi avec Izet Elalayli en 1986.
-L’agent et les monstres avec Mohamad Sobhy en 1988.
-La maitresse Samah avec Izet elAlayli en 1989.
-Chawadir avec Kamal El Chanaoui en 1990.
-Sahib El-Saada El Saelouk avec Ahmad Zaki en 1992 .
-La porte de Satan, avec Mahmoud Hémida en 1993.

Vie personnelle

Madiha Kamel sera mariée à dix-sept ans par ses parents à un homme beaucoup plus âgé qu’elle, Mahmoud El Rais. Elle se résigna à accepter cette union malgré tout, car elle apprit que ce futur époux n’aura pas d’objection à ce que sa femme soit comédienne. Mais malgré le peu de proposition qu’avait Madiha pour tourner dans des films, son mari intervenait beaucoup dans son travail et devenait de plus en plus jaloux. Il finit même par lui demander de renoncer à sa carrière. Sachant qu’à l’époque des rumeurs circulaient sur une éventuelle relation qu’elle aurait eu avec Rochdi Abaza durant le tournage du film "Une fille pas comme les autres". Après trois années de vie commune ils divorceront à la demande de Madiha, qui venait juste d’avoir son unique enfant, sa fille Mirhane. La même année Madiha finit par obtenir son diplôme universitaire en psychologie.
Elle épousa pour une courte période le réalisateur Charif Hamouda. Ce dernier avait lui aussi demander à sa femme d’arrêter le cinéma, alors même que Madiha commençait à se faire un nom et venait de remporter un grand succès dans son dernier film. Elle décida après cette séparation de se consacrer qu’à sa carrière et à l’éducation de sa fille pendant un temps. On lui attribuera aussi une relation amoureuse avec l’acteur et guitariste Omar Khourchid. Ce que l’actrice démentira pour rappeler qu’ils étaient uniquement de grands amis. Elle finit après une histoire d’amour par épouser l’avocat Jallal Dyb. Avec lui elle connaitra une certaine stabilité et un épanouissement. Sachant que son mari va élever sa fille Mirhane et lui donner toute son affection comme si c’était la sienne.
Malade du cœur depuis plusieurs années déjà Madiha Kamel va vivre avec sa fragilité sans que pour cela agisse sur ses activités au départ. Mais durant les dernières années de sa vie elle a dû se ménager. En 1993 en plein tournage de son film "La porte de Satan" elle apprendra sa nouvelle maladie et sa gravité, un cancer du sein. Ce qui ne permettra pas à l’actrice de terminer les dernières séquences du film. Elle va ainsi partir à l'étranger pour se faire opérer. Traitée mais pas complètement guérie et s’estimant en sursis pour sa santé et sa vie, elle préféra renoncer complètement à sa carrière. Elle va mettre le voile et faire le pèlerinage à la Mecque. En 1996 son cancer la rattrapera à nouveau et sera hospitalisée une nouvelle fois durant de longs mois. Se sachant condamnée, elle quittera l'hôpital pour décéder chez elle quelques mois plus tard, le 6 février 1997.
Ecrit par Bach M-D

Ajouter un commentaire







Sites Associés

 Box Office Cinéma


Copyright © 2010-2014 L'Egypte en Film Tous droits résèrvés